Institut Français d’Analyse de
Groupe et de Psychodrame

12 rue Emile Deutsch de la Meurthe
75014 PARIS

Tél. 01 45 88 23 22

Nous contacter

 

Séances hebdomadaires

Les séances hebdomadaires sont le cadre de traitement analytique en groupe. Quelle que soit la technique utilisée, les séances permettent un travail suivi et soutenu.

La durée de séance est de 1h30.

L’analyse n’est pas limitée dans le temps. Chaque personne s’engage à une participation régulière pour une durée indéterminée au départ. Le groupe est dit « lentement ouvert », sa composition peut varier en fonction des départs et des arrivées. Cependant cette variation est limitée par le fait que chaque personne est amenée à rester un temps suffisamment long pour analyser les difficultés auxquelles elle est confrontée.

Des entretiens préliminaires permettent d’orienter les personnes vers la technique qui est le plus adaptée à leur demande, si la situation de groupe s’avère être un dispositif adéquat pour elles.

Le groupe d’analyse de groupe

Dans ce dispositif il est proposé un travail analytique à la lumière des processus développés dans le groupe.

Les difficultés relationnelles, les modes de communication, les réactions émotionnelles, sont autant de voies d’approche des fonctionnements psychiques des individus. Chacun peut trouver là, non seulement la compréhension de ce qu’il met en œuvre dans ses relations à autrui, mais aussi des ressources possibles pour améliorer et changer ses modes de fonctionnement et de pensée, son rapport au monde et aux autres.

Le groupe de psychodrame

Dans ce dispositif il est proposé de mettre en scène les situations de sa vie personnelle évoquées dans le groupe. Chacun peut proposer un thème de jeu qu’il s’agisse de souvenirs, de scènes réelles ou imaginaires, de rêves ou de fantasmes.

La séance de psychodrame se déroule en trois phases :
– La première, par l’expression des associations, permet de déterminer le thème du jeu.
– La deuxième consiste à mettre en scène le thème retenu, celui qui joue son histoire choisit les membres du groupe qui vont interpréter les rôles des personnages de la scène à jouer.
– La troisième est une phase dite de résonance où chacun peut exprimer ses associations et les émotions vécues dans le jeu, en tant qu’acteurs ou spectateurs.

Le psychodrame individuel

Dans ce cadre le groupe est constitué de plusieurs analystes et d’un seul analysant. Les analystes sont des ego auxiliaires, ils jouent avec l’analysant les thèmes de jeu qu’il va proposer.

L’un d’entre eux est meneur de jeu, il ne joue pas, il s’entretient préalablement avec l’analysant pour déterminer une scène à jouer qui va naître de leur dialogue.

Le psychodrame ainsi pratiqué peut être envisagé comme une relance ponctuelle d’une démarche analytique en cours avec un analyste dans un autre cadre. Il peut aussi être envisagé comme une démarche analytique dont la durée est variable selon les besoins de chacun.

La thérapie psychodramatique de couple

C’est une thérapie de couple au cours de laquelle le psychodrame peut être utilisé pour actualiser les récits des évènements qui ont donné lieu à cette démarche.

Dans la mise en scène d’une situation, l’écart créé avec la scène d’origine peut permettre aux protagonistes une vision différente des enjeux qui sont à la source d’une problématique répétitive.

Par ailleurs, la créativité de chacun est stimulée par le jeu, permettant d’autres interprétations de certaines oppositions vécues sur le mode du conflit. Chacun des membres du couple peut trouver là une libération de sa parole et prendre la pleine mesure de ses capacités, ce que la situation de couple animée par des représentations inconscientes avait contribué jusqu’alors à étouffer.

Les séances peuvent durer de 1h à 1h30. Leur rythmicité n’est pas fixée préalablement.

Chaque couple est reçu par deux analystes psychodramatistes.