Institut Français d’Analyse de
Groupe et de Psychodrame

12 rue Emile Deutsch de la Meurthe
75014 PARIS

Tél. 01 45 88 23 22

Nous contacter

 

Présentation du perfectionnement

Activités de perfectionnement ouvertes à tous sans nécessité d’avoir suivi les cycles I et II

La réflexion clinique et théorique contribue au perfectionnement et à la formation continue des psychothérapeutes de groupe, des psychodramatistes et des différents praticiens qui exercent dans le domaine du soin et de l’éducation.

Elle a pour visée l’examen critique des dispositifs mis en œuvre, des modes de compréhension et d’intervention des praticiens selon la référence aux savoirs théoriques dont ils disposent ainsi que la cohérence des techniques utilisées.

La mise en lumière des processus en développement dans l’analyse de la pratique est une voie d’accès aux difficultés rencontrées, telles les répétitions, les désinvestissements, les actings, les attaques du cadre, etc.

Au sein du groupe des praticiens, lorsqu’une pratique est exposée, le champ d’investigation est fonction :
– du mode d’exercice du praticien ; en effet, les pratiques peuvent être très diverses : thérapeutiques, éducatives ou d’enseignement ;
– du choix du dispositif et des modalités de sa mise en œuvre ;
– de l’analyse des processus ;
– des techniques et des médiations.

Il y est par ailleurs question des enjeux affectifs qui peuvent aider ou entraver chaque praticien dans son exercice : par exemple les liens qu’il entretient avec sa pratique et l’institution cadre de cette pratique.

Ce travail peut être réparti dans le temps. Le mode de répartition sera réfléchi préalablement au début du travail de groupe. Il correspondra aux besoins des praticiens (ce peut être une journée par mois ou cinq à six journées dans l’année ou encore des séances bi-mensuelles). Cette formule est un mode de perfectionnement préférable à un stage de plusieurs journées groupées. En effet, il est important que les difficultés vécues ne soient pas trop éloignées des rencontres de travail pour qu’elles gardent leur caractère sensible et soient le moins possible rationalisées.

Il convient également de souligner que ce travail s’effectue en groupe. Ceci veut dire, d’une part, que les expériences sont nombreuses et peuvent être partagées et que, d’autre part, les processus du groupe en réflexion peuvent illustrer des particularités de fonctionnement des groupes dont il est question, ce que l’intervenant pourra faire remarquer.

Le groupe de réflexion théorico-clinique est un travail de formation et de perfectionnement privilégié. Il associe la pratique professionnelle à un souci d’élaboration théorique.